La Deutsche Bank en difficulté

Si l’on analyse les dernières clôtures des bourses européennes intervenues vendredi dernier, on constate que celles-ci ont été caractérisées par une baisse notable. En effet, l’un des principaux indicateurs qui inquiète le marché européen est incontestablement la menace qui plane autour de la Deutsche Bank de se voir pénaliser par les États-Unis d’une amende de plusieurs milliards de dollars.

La peur d’une pénalité d’envergure

Cela aurait un effet très négatif sur le marché bancaire en bourse, qui est caractérisé par une vive interdépendance. Par ailleurs, la banque allemande a chuté de 8,47% vendredi (données délivrées par eToro), ce qui a constitué la plus forte baisse en Europe, alors que cette dernière était déjà sous les feux de la rampe de la part des analystes qui annonçaient déjà que les comptes de l’entreprise étaient qualifiés de douteux. Aussi, avec l’amende annoncée par la justice américaine, qui s’élèvera à plus de 14 milliards de dollars selon les premières estimations, le titre est en grande difficulté sur les marchés. Logiquement, ce sont toutes les autres banques européennes qui ont pâti de cette situation et qui ont été punies par les traders, à l’instar de la Société Générale et de BNP Paribas, qui ont perdu plus de 2,5% lors de la séance de vendredi. Même chose pour la Royal Bank of Scotland, qui a quant à elle perdu plus de 4% sur cette même journée. On peut donc supposer que si l’amende devait être confirmée, les cours de la Deutsche Bank pourraient considérablement baisser, ce qui serait assez catastrophique pour la bonne tenue des marchés européens et particulièrement pour les valeurs bancaires. Il faudrait par exemple la mise en place rapide d’un assouplissement monétaire, afin que cette mauvaise nouvelle soit absorbée par les marchés financiers et les traders et que l’euphorie puisse de nouveau se mettre en place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *